Eglise Saint-Denys de Vaucresson

La première église a été érigée en 1145 par Suger, l’abbé de Saint-Denis. Plusieurs fois remaniée, l’église primitive a été remodelée en 1964 autour d’une vaste nef moderne accolée au clocher d’origine.

La paroisse Saint-Denys de Vaucresson se situe au sud-ouest du diocèse de Nanterre, créé en 1966.

Histoire

La paroisse de Vaucresson a été créée en 1145 par l’abbé de Saint-Denis, Suger (1081-1151), et placée sous l’autorité de l’abbaye de Saint-Denis.

Une église est alors construite pour les paysans qui défrichent et sécurisent les forêts. En 1686, elle passe sous la dépendance de la maison royale de Saint-Louis des Dames de Saint-Cyr. L’église est reconstruite, puis démolie pour être de nouveau édifiée en 1770. De nombreuses modifications et restaurations ont été réalisées depuis, tout en conservant le clocher primitif.

La dernière transformation est lancée en 1964, sous la conduite de l’architecte Kinderman.

L’église actuelle

Une haute et vaste nef, de forme ovale, s’appuie sur le clocher érigé en 1145, en face d’un immense vitrail où les tons bleu et or dominent. Cette œuvre, de Jacques Loire, artisan-verrier à Chartres, représente la vie de St Denys et son rôle de transmetteur de la foi en un Dieu qui envoie aux hommes sa lumière. Quand il fait soleil, l’impression est saisissante.

       Vitrail : vie de Saint Denys

Après plusieurs essais différents, l’autel a été placé devant ce vitrail, et l’assemblée disposée tout en largeur, en rangées courbes, ce qui donne un sentiment à la fois d’aisance pour 500 personnes et de rassemblement communautaire.

Un oratoire, également de forme ovale, est accolé à l’église. L’un et l’autre, comme la maison paroissiale, sont accessibles par une galerie avec arcades, qui donne sur un grand parvis où les paroissiens aiment à échanger après les offices.

De nombreuses salles ont été réalisées, au niveau de l’église et au niveau inférieur, ce qui favorise la vie des groupes paroissiaux, ainsi que l’organisation de rencontres et spectacles, dans la vaste crypte ou dans l’église elle-même.

Comment s’y rendre